Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil
Accueil

Español

English

Français

Nederlands

Italiano

Deutsch

Les Vosges Napoléoniennes

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit

Sed diem nonummy nibh euismod tincidunt

St lacreet dolore magna aliguam

Ut wisis enim ad minim veniam

quis nostrud exerci tution ullam corper suscipit lobortis

nisi ut aliquip ex ea commodo consequat

Lorem

Ipsum

Dolor

Sit

Amet

Mémoire

Etude

Histoire

Déplacements 2011

Le petit tondu

Nous écrire

Situation

Adhésion

Agenda

Nouvelles

Sorties - Souvenirs

Conférences

Présentation

Responsables

Partenaires

Local-Musée

Bibliothèque

Recherches - Biographies

Boutique

Liens Sites

Livres Napoléoniens

Réunions

Activités des Vosges Napoléoniennes en Lorraine • 08/04/2011


Programme des activités des Vosges Napoléoniennes :


1) Le vendredi le 8 avril 2011 à 20 heures au Centre social de Faulquemont le Dr Jacques LE COUSTUMIER présentera une conférence sur « LE SIEGE DE METZ EN 1814 ». L’entrée est libre.


C'est au maréchal Marmont qu'incombe la tâche impossible de conserver le Palatinat et la route de Mayence à Metz. Le duc de Raguse arrête les troupes alliées (prussiens et Russes) deux jours derrière la Sarre en crue, puis à Saint-Avold et enfin Longeville, juste le temps de provisionner Bitche et Sarrelouis. Les Français en déroute sont talonnés par les troupes prussiennes de Blücher jusqu'aux Portes de Metz !

Metz, ville fortitiée, est un pivot central du système de défense français. La ville est assiégée, mais à la différence de Paris, elle ne sera pas prise. Elle le doit en partie au général Durutte qui organise avec brio une défense de 85 jours, dans des conditions extrêmes et avec le typhus qui tue cent Messins chaque jour.

Durutte instaure avec le maire Marchant et la garnison, une synergie basée sur la confiance mutuelle. Ce général patriote se démultiplie, recense, informe, affiche et ordonne. Sortant des remparts, il conduit les attaques, sans relâche sur l'ennemi désappointé. Il conduira même un raid de douze jours pour tenter de rejoindre l'Empereur, aux abois en Champagne. Isolée et meurtrie - comme Thionville avec Hugo - Metz réussira à résister jusqu'à la chute de Napoléon 1er en avril 1814 et au retour du roi Louis XVIII. En reconnaissance, Metz lui offrit une superbe épée en or, encore visible à la Cour d'Or.


2) Les 9 et 10 avril, les Vosges Napoléoniennes auront un stand (numéro 11 dans l’Abbatiale) lors des Journées d’Histoire Régionale à l’Abbaye des Prémontrés à Pont-à-Mousson. Les journées du samedi et dimanche seront ouvertes au public de 14h00 à 18h00. L’entrée est libre.


Notre exposition s’intitule : « La religion en Lorraine sous le Consulat et l’Empire » avec quelques documents, tableaux, panneaux (sur le Concordat par exemple), portraits, un Saint-Napoléon, patron des guerriers, des bibles et catéchismes due la première moitié du XIXe siècle…

Venez en profiter également pour voir les autres expositions et stands d’associations (47 au total), écouter des conférences ou des concerts par le Chœur des 3 Abbayes. Des expositions, démonstrations, animations, projections de films, un quiz pour les enfants seront assurés les deux jours…

Voyage Historique le Dimanche 15 Mai 2011

les Vosges Napoléoniennes vous convient à un voyage historique dans le Saintois mis au point par nos amis Jacques Le Coustumier et Simon Doillon, qui ont préparé un itinéraire napoléonien autour de monuments, tombes, souvenirs de grognards, d’officiers, etc...

De Vézelise à Fouchécourt, de Aouze à Mirecourt, en passant par Vandéléville et Vicherey, le voyage se déroulera sur la journée et comprendra le Déjeuner et le Dîner pour ceux qui le souhaitent ( facultatif ) !

Bien évidemment, nous n’oublierons pas l’étape de Lamarche, patrie d’origine du Maréchal VICTOR.

Ce sera l’occasion de voir de nombreux sites inconnus, de rendre hommage à des fidèles de l’Empereur, de dénicher de   « petits trésors » tels des uniformes, gravures ou encore le ciboire et l’ostensoir que le Maréchal Victor envoya à Lamarche lorsqu’il était en Espagne.

            * Départ d'Epinal : 8h.15 ( RDV 8h.00 / Gare Routière / à côté de la Gare SNCF ).
            * Cet horaire permet à nos amis de Nancy qui le souhaitent, de nous rejoindre par le train !
            * Le premier TER part en effet à 7h.07 de Nancy et arrive à 8h.00 à Epinal.

            * Déjeuner : Restaurant " La Vraine " à Gironcourt-sur-Vraine.
            * Dîner ( facultatif ) : Restaurant à préciser.

Tarif de cette journée / tout compris ( bus + visites commentées + déjeuner + dîner éventuel ) sur la base de 25 / 30 personnes inscrites :

            50 €uros / personne avec le Déjeuner.
            Dîner ( facultatif ) réglé directement sur place par chaque participant !

Si vous êtes intéressé, et si vous souhaitez de plus amples renseignements, n’hésitez pas à contacter directement Simon Doillon :
doillon.simon@wanadoo.fr

Venez nombreux!!!

     Notre association était présente les 28 et 29 mai 2011 au Festival des Imaginales d' Epinal qui a reçu cette année plus de dix mille visiteurs.

     Les reconstitueurs des Vosges Napoléoniennes accompagnés des grognards d' Alsace- Lorraine ont animé cet évènement pendant ces deux
     journées.

     Les festivaliers se sont montrés très curieux de nos activités et nombre d' entre- eux ont fait la connaissance avec notre association.

     Rendez- vous est déjà pris pour 2012 ( du 31 mai au 3 juin )

  

     Exposition au Center Parc des Trois Forêts (Moselle 57) les 16, 17 et 18 août 2011

     Panneaux sur l'oeuvre civile, uniformes, shakos, armes blanches, armes à feu, tableaux, gravures... en présence de reconstitueurs,
     colonel des carabiniers, mamelouk, artilleur, princesses en robes...



 

    
     Animation des Portes Ouvertes à l'Imagerie d'Epinal le 29 octobre 2011





 

     Cérémonie de ROTHAU en Alsace 29 octobre 2011 : Dépôt de gerbe au pied du monument dédié à Nicolas Wolff et
     aux partisans bonapartistes de 1814 et 1815 puis conférence de Gérard Tissot-Robbe et Jean-Marie Thiébaud sur
     les corps francs.